You are here: Home A Voir .. Pour mémoire D'une rive ... Belgacem El Gnaoui (1907 - 1987)

Belgacem El Gnaoui (1907 - 1987)

Envoyer Imprimer PDF

Belgacem El Gnaoui fondateur en 1937 de la seconde CGTT (Confédération générale tunisienne du travail). 

 

 

 


La première centrale syndicale tunisienne indépendante des centrales françaises voit le jour le 3 décembre 1924 sous la direction de Mohamed Ali El Hammi, quatre ans après la naissance du Destour et du Parti communiste tunisien (PCT). Elle suscite vite une levée de boucliers de la presse locale et de tous les partis à l’exception du PCT qui lui apporte son soutien. La Confédération générale des travailleurs tunisiens naît en se détachant de la section tunisienne de la CGT alors considérée comme insuffisamment sensible aux aspirations des travailleurs tunisiens. Elle ne connaît toutefois qu’une existence très brève de quelques mois. Mais, grâce notamment à Tahar Haddad qui s’en fait l’historien, l’éphémère syndicat s’est inscrit dans les mémoires collectives. Il contribua grandement au décret du 12 novembre 1932 établissant le droit syndical pour la première fois dans un territoire sous domination française. La CGTT finit par renaître le 27 avril 1937 sous l’impulsion de Belgacem Gnaoui et d’Ali El Karoui, tous deux membres de l’Union départementale dont la direction reste dominée par les Européens. Les communistes, dont la position s’est renforcée au sein de la CGT, dénoncent cette deuxième tentative comme une division du mouvement ouvrier. C’est pourquoi, cherchant à ne pas se couper des autres organisations et à rester autonome face au Néo-Destour, la deuxième CGTT ne soutient pas la grève générale que celui-ci lance le 20 novembre de la même année, ce qui participe grandement à son échec. En retour, les nationalistes prennent le contrôle de la CGTT et placent Hédi Nouira à sa tête lors du congrès de janvier 1938. Ils parviennent ainsi à faire éclater l’organisation et prennent l’avantage dans la rivalité entre nationalistes et communistes. (sources wikipédia (ici)  
  Mémoires d'un syndicaliste nationaliste présentées et commentées par Ferid BEN SLIMANELeurs originalité réside dans le fait que GNAOUI est dépourvu de diplômes académiques et qu'il a milité au sein de la C.G.T.T et qu'il a tenté de, lui donner un second souffle en 1936 la deuxième expérience syndicale a échoué a cause des divergences apparues entre sa direction et le Néo Destour concernant la nature et les finalités de l'action syndicale et ses rapport avec les partis politiques. GNAOUI a participé activement à la lutte nationale et syndicale et subi en conséquence, la répression des autorités coloniales.

L'apport de l'auteur du commentaire réside dans les éclaircissements présentés, qui se referant aux ouvrages se rapportanà la période concerné, ont pu combler certaines lacunes.

Mis à jour ( Mercredi, 23 Septembre 2009 13:33 )  

actuellement en ligne

Nous avons 363 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1676586