You are here: Home

Latécoère-Latelec, fournisseur d'Airbus, bafoue les droits des travailleurs en Tunisie

Envoyer Imprimer PDF

Latécoère-Latelec, fournisseur d'Airbus, bafoue les droits des travailleurs en Tunisie

SEA Latélec, filiale du groupe français Latécoère, qui produit des équipements électriques pour Airbus et les principaux avionneurs mondiaux, a délocalisé en 2005 une partie de sa production à Fouchana, dans la banlieue de Tunis. Elle y bénéficie d’une main d’oeuvre qualifiée et bon marché. Depuis 2010, les travailleur-se-s  de Latélec-Fouchana (à 80% des femmes) s’organisent pour faire respecter leurs droits : fin des heures supplémentaires imposées, respect de leur dignité et du code de travail. Elles sont depuis lors victimes d'une répression antisyndicale systématique : mises à pied, tentatives de corruption, insultes, sanctions abusives, isolement, remarques sexistes et menaces de mort.

Pour toute réponse, les managers français imposent le lock-out en septembre 2012 et décident le transfert temporaire de la production en France : 200 postes d’intérimaires sont supprimés entre avril et octobre 2012, et 200 suppressions d'emploi suplémentaires sont annoncées d’ici fin 2013. Ce n'est pas une relocalisation, mais une manipulation. Tandis que Latécoère bénéficie de commandes record et accroît ses profits, des travailleurs et travailleuses du Nord sont utilisés, malgré eux, pour briser un mouvement social au Sud.

Pendant le Forum Social Mondial de Tunis, fin mars, les ouvrières organisent une manifestation devant l’ambassade de France et obtiennent le soutien de militant-es et syndicats locaux et internationaux. La direction de Latelec riposte en licenciant illégalement 10 travailleuses, dont les trois représentantes du syndicat, coupables d'avoir «refusé de travailler ». Mais les travailleuses de Latelec, unies et déterminées, continuent la lutte. Très prochainement, elles vont organiser deux journées de grève avec sit-in de soutien devant l’usine.

En Tunisie, la popularisation progresse : leur lutte dévoile au grand jour l’exploitation forcenée des travailleurs tunisiens par les multinationales du Nord. « Nous voulons garder notre travail sans perdre notre dignité » déclare Sonia Jebali, secrétaire générale du syndicat UGTT à SEA Latelec Fouchana. Syndicats, Associations et citoyens de toute la planète répondent dans un appel public proposé à signature : « Nous ne pouvons garder notre dignité que si la leur est préservée ».

Nous exigeons :

• la reprise immédiate de la production sur le site Latelec de Fouchana.

• la réintégration sans perte de salaire de toutes les ouvrières et ouvriers employé-e-s sur le site depuis septembre 2012.

• la fin de toutes les répressions antisyndicales.

La solidarité ne s'essoufflera pas ! Uni-e-s, nous vaincrons !

Comité de soutien aux syndicalistes de Latelec Fouchana

www.france.attac.org/petition/appel-du-comite-de-soutien-aux-syndicalistes-de-latelec-fouchana

 

actuellement en ligne

Nous avons 33 invités en ligne

Nos permanences

Juridique & discrimination
Mardi et jeudi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00


Permanence santé
Mardi et mercredi
9h30 – 12h30 &
14h00 – 16h00

23, rue du Maroc – 75019 Paris (métro : Stalingrad)
Tél : 01 40 34 18 15
Nous contacter, nous écrire
Page-Facebook

21 juin "Luth pour l'égalité"

Formation - Dublin 3 (vidéo)

L’image contient peut-être : 12 personnes

DUBLIN-III (1ère partie) (26 avril)

DUBLIN-III (2ème partie)

LES-DUBLINÉS-VERS-L-ITALIE (19 mai)

Cours de français

IMAGECOM (VIDÉO) COURS DE FRANÇAIS POUR RÉFUGIES

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

FTCR à la radio

IDD-Tunisie (3 juin 2016)

IMAGICOM (VIDÉO) une vidéo concernant le forum citoyen à Mahres et la création du réseau IDD organisé par FTCR et des associations membres

Afficher l'image d'origine

La Lettre de la FTCR.

Cartographie citoyenne

IVIM - Passeport 2016

Forum vieux migrants 2015

Statistics

Affiche le nombre de clics des articles : 1650018